La santé et les rayonnements électromagnétiques

Dans les êtres vivants composés de cellules, de nombreux processus biochimiques se produisent et sont régis par des émissions électromagnétiques. Par exemple, une impulsion électrique sur un nerf va nous faire retirer la main touchant un objet brûlant.
Il y a ainsi tout un ensemble d’émissions électromagnétiques qui vont participer harmonieusement à l’élaboration des diverses substances biochimiques (hormones, enzymes) nécessaires à notre vie.
La proximité de champ électromagnétiques extérieurs alternatifs ou pulsés peut ainsi perturber cette délicate alchimie essentiellement coutumière du champ magnétique terrestre et du champ électrique des périodes orageuses.

Les effets :

Parfois une sensation de chaleur allant jusqu’à une raideur au niveau de l’oreille, se manifeste après une longue conversation téléphonique avec un téléphone sans fil ou mobile. Quelquefois s’observe des picotements au niveau des mains avec une souris sans fil.
De temps en temps des picotements se notent au niveau des cuisses avec un ordinateur portable connecté en WIFI sur les genoux.

Ce sont des exemples de manifestations physiques rencontrées à proximité d’appareils électriques en fonctionnements.

Les effets sont de 2 ordres :

1. Les effets thermiques :

Ce sont les plus connus et ce sont eux qui sont pris en compte par les normes.

2. Les effets non thermiques :

la santé et les rayonnements électromagnétiques. les études scientifiques

étude interphone et rapport bioinitiative
– L’étude interphone de mai 2010 a établi un risque accru de 40% de tumeurs au cerveau pour les utilisateurs intensifs de téléphone mobile, c’est à dire… ceux qui l’utilisent plus d’une demi-heure par jour. L’étude suédoise du Pr Lennart HARDELL montre chez les utilisateurs les plus jeunes une multiplication du risque qui peut atteindre 5;
>> Consulter l’étude Interphone

– L’OMS (l’ Organisation Mondiale pour la Santé) a classé les radiofréquences dans leur ensemble (c’est à dire aussi bien les émissions des téléphones, des antennes, du wifi…) parmi les cancérogènes possibles (catégorie 2B), en mai 2011;

– L’ANSES, (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ) reconnaît dans son rapport de septembre 2013 que les radiofréquences ont des effets biologiques : stress oxydant, mort de cellules, oxydation de l’ADN, rupture de l’ADN, modification des phases du sommeil;

– L’ANSES dit que les effets biologiques sont « réversibles », mais ce qu’elle ne dit pas, c’est que c’est à condition de faire cesser son exposition : or nous sommes tout le temps exposés aux ondes;

– L’ANSES, cohérente en cela avec INTERPHONE, relève un effet possible en termes de tumeurs cérébrales chez les utilisateurs intensifs de téléphone mobile;

– Un groupe de 20 scientifiques indépendants a publié en 2007 le rapport BIOINITIATIVE dans lequel ont été analysées environ 2000 études concernant les effets des rayonnements électromagnétiques sur la santé. C’est aujourd’hui l’analyse la plus complète sur le sujet.
>> Consulter le rapport Bioinitiative (traduit en français).
On observe peut observer les symptômes suivants chez les personnes exposées aux CEM:

– Neurologiques (Maux de tête, comportement, irritabilité, trouble du sommeil, vertiges, pertes de concentration);

– Un affaiblissement des défenses immunitaires;

– Troubles dermatologiques;
cela augmente le risque de maladie lourde comme les cancers ( du cerveaux, leucémie).

Electro-hypersensibilité (EHS) :

la santé et les rayonnements électromagnétiques. l'électrohypersensibilité EHS

Certaines personnes sont très perturbées par des champs électriques ou magnétiques même très faibles. On parle alors d’électrosensibilité, d’électro hypersensibilité, d’allergie aux CEM ou syndrome d’intolérance aux CEM.
Hypersensibilité (EHS) est une sensibilité physiologique caractérisée par des symptômes dont l’apparition est directement liée à l’exposition aux champs électromagnétiques. Cette sensibilité peut se manifester pour certaines fréquences particulières de CEM ou pour l’ensemble des fréquences. Elle peut se traduire par une grande variété de symptômes : maux de tête, vertiges, nausées, sensations de chaleur, de brûlures, de picotements, rougeurs de la peau, faiblesse, fatigue, tensions musculaires, douleurs des articulations, bourdonnements d’oreilles, anomalies du rythme cardiaque, problèmes d’équilibre, dépression, difficultés de concentration, troubles du sommeil.